Fausses-couches à répétition

Le risque général d'une fausse-couche est d'environ 15% par grossesse. Ces fausses-couches dites sporadiques sont essentiellement dues à des troubles du développement des embryons. Cependant, si plusieurs fausses-couches dites à répétition ou habituelles se produisent consécutivement, il faut assumer avec une probabilité croissante qu'il y a une cause maternelle à ces fausse-couches.

Les causes envisageables sont alors des défauts chromosomiques des parents, des malformations de l'utérus, des troubles de la coagulation, des réactions de rejet accrues de la mère, des troubles hormonaux et des infections. Chez près de 50% des femmes concernées, il n'est pas possible d'identifier une cause évidente. En outre, les fausses-couches semblent souvent ne pas être provoquées par une seule cause mais il y a plusieurs troubles dont la somme entraîne la fausse-couche.

Le traitement des fausses-couches peut impliquer notamment la correction d'un trouble hormonal, une inhibition de la coagulation, une antibiothérapie ou une immunothérapie ou une correction chirurgicale d'une malformation de l'utérus. Avec un traitement ajusté individuellement, le risque de nouvelles fausse-couches peut être ramené au risque de base de 15%.

Au vu de la multiplicité des causes possibles des fausses-couches à répétition, on peut conclure qu'un examen n'est judicieux que si toutes les causes importantes sont envisagées lors de l'investigation.

L'investigation dure environ 2 mois, pendant lesquels la patiente doit se présenter environ deux à trois fois à notre Clinique. Lors de la première visite, tous les résultats obtenus jusque-là en rapport avec les fausses-couches doivent être apportés. On procède ensuite à un examen gynécologique, à un examen aux ultrasons et à la prise de plusieurs échantillons de sang. Entretemps, un examen au spéculum sera éventuellement effectué dans notre Clinique de gynécologie. Le traitement se termine par un entretien final détaillé.